Santé au travail : la situation demeure préoccupante

Innovation

Santé au travail : la situation demeure préoccupante

télécharger

Cette année, seul un rapport de synthèse des médecins du travail était présenté à vos élus CFDT siégeant au CSEE Innovation. Celui-ci est cependant parfaitement édifiant quant à l’état de santé physique et mentale des salariés de nos services.

Dans leur déclaration en séance, vos élus CFDT relevaient :

1. Une charge de travail accrue due aux départs et aux réductions d’effectifs, engendrant frustration, démotivation, perte de sens, remise en question de l’identité et de la valeur professionnelle. 

2. Des espaces dynamiques sources de souffrance

– Dépersonnalisation de son espace de travail,

– Difficultés de concentration,

– Densification de certains plateaux, positions de travail aléatoires, majoration du bruit.  

3. Des réorganisations fréquentes et opaques

– Charge mentale forte : les transformations vont plus vite que la capacité humaine à s’adapter.

– Incertitude quant à l’avenir, insécurité professionnelle, défiance.

– Une organisation en silo avec une surspécialisation qui restreint la vision globale et rend obsolètes certaines compétences.

– Risque d’être dépossédé de son savoir-faire. 

4. Une organisation alignée sur le « lean », modèle de la hâte, syndrome du canard (ou comment les organisations s’habituent à la médiocrité).

5. La chasse aux coûts, source de nouvelles pénibilités. L’effet « peau de chagrin » gêne les processus. Les règles sont nombreuses, labyrinthiques, changeantes, contre-productives. C’est la Débrouille, le système D

6. Le manque de reconnaissance avec l’augmentation individuelle en 2023 qui conduit à douter de l’utilité de son travail et démotive. À quoi bon ?

7. L’absence de visibilité sur la stratégie de l’entreprise et de la Division Innovation en termes d’activités, de budgets, de ressources.

8. Des injonctions paradoxales provenant de l’élargissement des secteurs (éparpillement) et la réduction des budgets de missions.  

9. Un mode de travail hybride entraînant une porosité entre vie professionnelle et vie privée, rendant difficile la déconnexion.

10. Un reporting écrasant pour constamment justifier l’activité.

11. Des outils administratifs chronophages et intrusifs.

12. L’ensemble se soldant par des conflits interpersonnels plus nombreux et une augmentation de la violence au travail

Corroborant l’analyse présentée par vos élus CFDT, les médecins du travail décrivent vivement la réalité d’une situation préoccupante. À titre d’illustration de la sévérité de leurs analyses, voici les propos tenus par l’un d’entre eux dans le rapport présenté en séance :

« Le management vit dans l’enfer des règles et les pièges relationnels. Orange est une entreprise aux multiples silos étanches et avec des relations humaines de plus en plus difficiles : management à distance, contrôle systématique par du reporting numérique, soutien RH de plus en plus lointain, communication descendante, manque d’écoute vis-à-vis des idées de terrain. La collégialité diminue, la présence du contradictoire s’étiole ; faute de réponses apportées, les retours d’expérience sont rares. Accuser le télétravail et l’organisation hybride d’être responsable d’un manque d’esprit collectif manque de profondeur. Il est de plus en plus clair que devant le manque de reconnaissance et le sentiment que les conditions de travail sur les sites sont dégradées ou destinées à l’être, les employés se concentrent sur leur travail à domicile car ils en maîtrisent et apprécient parfaitement l’environnement. Ainsi se boucle un cercle vicieux, perdant/perdant. »

Vos élus CFDT ont présenté de nombreuses demandes d’actions correctives et mise en place de mesures de prévention concernant les points suivants :

– les réorganisations et les changements d’activités (ITS et métiers spécifiques),

– la prévention primaire (actuellement quasi inexistante),

– le travail hybride,

– l’exposition aux poussières toxiques,

– les agissements sexistes,

– les démissions et la charge de travail,

– les conflits de valeur en lien avec les orientations managériales et/ou la RSE.

    1. La demande d’une information/consultation sur la réorganisation des équipes de la Direction NET/CASE. La direction doit revenir vers nous à ce sujet.

    2. L’avis motivé sur la consultation du Papripact (Programme Annuel de Prévention des Risques Professionnels et d’Amélioration des Conditions de Travail) issu des CSSCT (Commissions de Santé, Sécurité, et Conditions de Travail

    Pour vous abonner à nos publications, veuillez cliquez ici

    Si le travail c’est la santé, soutenir la CFDT c’est la préserver

    Articles récents

    CFDT FUTÉ #5

    CFDT FUTÉ #5

    Accord Restauration : cliquer ICI Nos Réseaux : cliquer ICI

    Les News du CSE d’avril 2024

    Les News du CSE d’avril 2024

    Réaménagement en Ile de France pour Orange Business Seuls trois sites de SCE existeront à terme Le 30 août 2023, le schéma directeur de l’immobilier…

    Les commentaires sont fermés.