Raison d’être ou être avec raison

Non classé

Raison d’être ou être avec raison

Retour sur l’évènement de la rentrée 2022

Olivier Berducou

DS Central Adjoint UES Orange

Autour des questions d’environnement, de gouvernance, de responsabilité sociale, la CFDT questionne la place d’un dialogue social à renouveler dans la stratégie de l’entreprise.

Près de 200 personnes étaient présentes à Paris ou sur Teams.

  • Jacques Aschenbroich, Président non-exécutif du groupe Orange, est venu dialoguer, partager et répondre aux questions de la salle sur la gouvernance, la place des administrateurs salariés et la RSE.
  • Les débats ont été nourris par des experts ou partenaires, membres du Pacte du Pouvoir de Vivre, dont la CFDT est co-fondatrice.
  • Nicole Notat, co-autrice du rapport « L’entreprise, un bien collectif » et Pierre Victoria expert auprès de la Fondation Jean Jaures ont exposé leur vision d’une raison d’être garante de responsabilité dans les entreprises, et de son impact sur la gouvernance. Par ailleurs, le mouvement Impact France et la Fédération France Nature Environnement sont venus nous présenter leur vision de la sobriété et de l’impératif à questionner nos façons de travailler et de concevoir l’entreprise et s’engager pour l’environnement.
  • Une analyse de reporting de l’entreprise a été présentée au travers de 5 vidéos abordant les sujets des émissions CO2, des enjeux environnementaux globaux, de la RSE dans les politiques RH, du devoir de vigilance et des enjeux de RSE dans le dialogue social de nos filiales.

Cet événement a été conçu comme un moment fédérateur sur l’engagement de la CFDT concernant ces sujets pour que les préoccupations des salariés sur l’environnement, sur le modèle de société que nous voulons, soit portées par tous nos collectifs et à tous les niveaux de l’entreprise.

Dans les instances, dans les négociations, dans les bilatérales, les élus et mandatés CFDT   et porteront inlassablement l’urgence de la prise en compte des enjeux environnementaux, de la modification de notre modèle d’entreprise vers un développement plus juste, plus résilient et plus inclusif.

Nous demandons par exemple à revoir le Business Model avec des offres qui ne comportent plus de forfaits avec des datas illimitées ou des incitations à changer de mobile, d’avoir des développements de nouvelles technologies qui n’excluent un débat interne préalable. Nous devons avoir toute notre place de parties constituantes dans un dialogue sociétal qui comprenne tous les enjeux que génèrent l’activité de l’entreprise.

La raison d’être d’Orange est un véritable levier pour faire entendre nos arguments. Si à ce jour, elle n’est que peu connue et peu incarnée dans notre quotidien de salarié, son inscription dans les statuts de l’entreprise la rend contraignante. Comment laisser se poursuivre des projets qui semblent être dissonants avec les objectifs de notre raison d’être ? Pourquoi ne pas la brandir comme garde-fou de nos échanges avec l’entreprise ?

Il est temps de prendre le chemin d’un nouveau dialogue social renforcé par les convictions du plus grand nombre d’entre nous, les crises climatiques, environnementales, sociales en cours nous enjoignent de le faire, et c’est notre droit de parties prenantes telle que l’a défini la commission européenne en 2011.

La CFDT a fait 4 propositions que nous appuierons inlassablement auprès de la Direction d’Orange afin de progresser vers plus de RSE en concertation avec les Organisations Syndicales.

  • Négocier un accord de méthode au niveau Groupe sur la RSE pour inciter toutes les entités du Groupe à négocier des accords RSE en phase avec les enjeux locaux
  • Mettre en place des commissions RSE dans tous les CSE et au CSEC pour la prochaine mandature avec des moyens dédiés
  • Ouvrir une tribune dans le Rapport Annuel Intégré pour la représentation internationale des salariés Orange (l’Alliance UNI Orange) afin d’exprimer un avis sur la politique RSE du Groupe
  • Avoir une instance à haut niveau pour permettre une expression libre des représentants des salariés (avec d’autres parties prenantes ?) sur l’évolution du groupe et l’intégration de la raison d’être et de la RSE dans le quotidien comme dans les politiques de l’entreprise

Merci à tous pour votre participation !

Olivier Berducou

Retrouvez les vidéos diffusées lors de l’événement (en cliquant ici)

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page