ORANGE BANK : un immense gâchis

Stratégie, Actualité, Comité Groupe Europe + Monde, Orange Bank, Travail

ORANGE BANK : un immense gâchis

télécharger

Vos représentants CFDT du CGE-CGM*

Isabel Lejeune TO

Olivier Berducou

Anita Iriart-Sorhondo

Eric Carbonnier

Nadia Zak-Calvet

David Margirier

*CGE comité groupe Européen

 CGM : Comité Groupe Monde



Que ce soit le caprice d’un ancien inspecteur des finances devenu PDG d’Orange ou le résultat d’une réflexion stratégique, Orange s’est lancé dans le secteur bancaire en 2017. L’objectif initial était de créer des synergies techniques et commerciales via le réseau de boutiques Orange en s’appuyant sur l’expérience de Groupama.

UN IMMENSE GÂCHIS FINANCIER

Face aux difficultés, en 2022, un projet massif a été lancé pour atteindre l’équilibre financier d’Orange Bank. Mais il a malheureusement été interrompu brusquement entraînant des pertes additionnelles sans avoir eu le temps d’atteindre ses objectifs. En effet, Stéphane Richard parti, Orange a pris la décision d’amorcer un processus de cession d’Orange Bank. Ce processus devrait aboutir à une fermeture définitive de la banque pour 2025. Cette cession s’annonce coûteuse pour Orange, car, tout comme lors de la vente d’Orange Cinéma Séries (OCS), notre entreprise devra indemniser l’acheteur… L’impact financier d’Orange Bank sur les comptes du groupe pourrait être colossal.

TROIS PAYS SONT CONCERNÉS PAR ORANGE BANK

– En France, un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) a été signé par la CFDT et la SNB CFE-CGC. Il a également été approuvé, via sondage, par les salariés. Ce plan concerne 599 des 640 salariés d’Orange Bank France. Face à un dialogue social dans l’impasse, l’intersyndicale, avec la CFDT en tête, a dans un premier temps déclenché des débrayages puis des mouvements de grèves relayés par les médias, le maire de Montreuil et des députés. Finalement, l’accord obtenu, dans un cadre tendu, dispose d’indemnités et d’avantages supra légaux bien au-delà du Plan de Départ Volontaire proposé sur Orange SCE.

– En Espagne, 73 employés sont impactés. Orange prévoit de mettre en place un PSE pour les salariés qui ne seront pas repris par les acquéreurs. Le projet reste encore très flou et dépendant des potentiels acquéreurs.

– En Belgique, 73 autres salariés travaillent dans une entité qui était à la base une startup. Ce potentiel relais de croissance s’est avéré être une déception en raison de difficultés rencontrées avec l’autorité de régulation du secteur bancaire en Belgique. L’activité est en train de se réorienter. 43 salariés de cette structure sont basés en France, à Lyon.

UN GÂCHIS POUR TOUS LES SALARIÉS D’ORANGE

Pour la CFDT, quel que soit le domaine, les salariés sont invariablement les victimes du manque de vision stratégique de nos responsables. En premier lieu, ce sont les salariés licenciés ou déplacés qui subissent les conséquences. Pour compenser les pertes financières, la direction impose aussi aux autres salariés une réduction des rémunérations variables assortie d’une limitation des augmentations (voire NAO). Ces pertes entravent également nos capacités d’investissement dans nos activités métiers. Elles représentent donc une menace pour tout Orange.

La CFDT dénonce de plus un dialogue social qui n’est pas à la hauteur du groupe. Les élus d’Orange Bank ont négocié le PSE dans des conditions particulièrement conflictuelles alors qu’ils représentent des salariés en souffrance. L’entreprise nous parlait en CGE de risque dans le calendrier du projet alors que nous avons besoin d’analyses des risques psychosociaux…

UN GÂCHIS STRATÉGIQUE POUR NOTRE GROUPE

En 2017, le CGE avait émis plusieurs observations concernant le projet Orange Bank. Il serait bénéfique pour notre entreprise de ne pas se contenter d’entendre les représentants des salariés, mais de réellement écouter leurs avis. Cela aurait pu prévenir un gâchis et offrir de réelles opportunités à Orange Bank. Nous vous invitons à prendre connaissance de l’avis rendu par le CGE à l’occasion de sa consultation en 2024. (Cf. Orange Bank : rendu d’avis du CGE)

Article tiré de « La lettre internationale » d’avril 2024 :

« Comité Groupe Européen : accélération des transformations »

Articles récents

CFDT FUTÉ #5

CFDT FUTÉ #5

Accord Restauration : cliquer ICI Nos Réseaux : cliquer ICI

Les News du CSE d’avril 2024

Les News du CSE d’avril 2024

Réaménagement en Ile de France pour Orange Business Seuls trois sites de SCE existeront à terme Le 30 août 2023, le schéma directeur de l’immobilier…

Les commentaires sont fermés.