L’actu du CSE DO Grand Ouest

DO Grand Ouest

L’actu du CSE DO Grand Ouest

télécharger

Égalité Professionnelle : la DO Grand Ouest toujours à la traine !!
Bilan Handicap : Les années se suivent et se ressemblent…
Rouen ASTROLABE…
Direction Orange Avenue !

Égalité Professionnelle : la DO Grand Ouest toujours à la traine !!

Le taux de féminisation de l’effectif CDI reste stable à 38,77%. Le taux de féminisation des effectifs alternants et stagiaires est à 39,89% en deçà de l’objectif fixé à 50%.
Cet écart est dû au fait qu’1/3 de l’effectif alternant exerce dans le domaine de l’innovation technologique où le taux de féminisation est de seulement 18,42%. De la même façon et pour les mêmes raisons, l’objectif du taux de féminisation concernant les recrutements en CDI qui devrait être de 36% n’est pas tenu. Il est, aujourd’hui, de 23,08%.
Concernant les promotions, le taux de féminisation des promotions avec changement de bande ou de grade est supérieur au taux de féminisation des effectifs : 44,76% versus 38,73%. Seul bémol pour l’accès à la F. Le taux de féminisation est de 25% alors que celui de la bande source (E) est de 34,76%. Cet écart est compensé sil on l’analyse sur 3 années. Quant à la rémunération brute mensuelle moyenne des femmes elle est 3 456€ pour un âge moyen de 49 ans. La rémunération brute mensuelle moyenne des hommes est elle de 3 519€ pour un âge moyen de 47 ans.
Au-delà de ces constats, la CFDT a insisté sur la féminisation du CODIR. Il n’aura échappé à personne qu’il est peu féminisé. La loi Rixain en 2023 imposera des contraintes aux entreprises.
La CFDT a insisté sur le harcèlement sexuel et les agissements sexistes. Si nous constatons que les victimes sont plutôt bien prises en charge et accompagnées, nous notons un manque d’ambition dans la prévention.
La CFDT a aussi demandé une étude sur le taux de féminisation des télétravailleurs. En effet, la structure de l’emploi chez Orange favorise l’appétence des femmes au télétravail.

Bilan Handicap : Les années se suivent et se ressemblent

La CFDT avait déjà fait le constat par le passé sur les bilans 2019 et 2020, que les chiffres n’étaient pas à la hauteur des attendus.
En effet la CFDT fait l’amer constat que les recrutements n’atteignent pas les prévisions, que la sensibilisation des salariés est en net recul, et que l’investissement des équipes RRH sur ce sujet passe au second plan. Nous remarquons que La
Direction, pour augmenter les chiffres des salariés en situation de handicap, compte uniquement sur l’effectif des salariés présents, en y recherchant ou en poussant les salariés à faire reconnaitre une RQTH. La CFDT condamne avec vigueur ce procédé discutable.
La partie formation et promotion des salariés en situation de handicap de ce rapport est accablante.
La CFDT demande que la direction mette fin à cette discrimination.
La CFDT déplore et condamne que le sujet du handicap soit désormais devenu un sujet mineur au sein de notre Direction.
La CFDT restera extrêmement vigilante à ce qu’Orange respect à la lettre les dispositions de l’accord handicap que nous avons signé. En conclusion, ce bilan handicap 2021 manque cruellement d’ambition, de résultats et de perspectives concrètes.

Rouen ASTROLABE

Ce projet consiste à regrouper les équipes (les unités rouennaise) de l’AENC, du CSP et de l’A2P sur le site de l’Astrolabe tout en réorganisant les espaces de ce dernier.
Si la finalité de ce projet reste louable sur le fond, la CFDT constate sur ce projet, qu’un certain nombre de problématiques restent en suspens. Il reste encore à être solutionnés de manière pérenne, la climatisation du bâtiment, la sanctuarisation des places sur les plateaux pour les salariés en situation de handicap, les casiers pour les deux roues, le nombre de places de parking. Un point noir figure dans ce dossier, à savoir l’utilisation multifonctionnelle de la salle James Cook, qui de notre point de vue, ne peut être envisagée de la manière proposée par la direction.
Pour toutes ces raisons la CFDT s’est prononcée contre sur ce projet lors de sa présentation au CSEE
DOGO.

Direction Orange Avenue !

Lors du Comité Social Économique de la DOGO, la CFDT s’est prononcée contre ce projet pour les raisons suivantes :
¨ Le déploiement des opens Spaces et des espaces dynamiques, qui sont souvent source d’inquiétude et de stress, va inévitablement engendrer une dégradation des conditions de travail.
¨ Une performance thermique du bâtiment et de son isolation phonique insuffisante.
¨ Un manque de places de parking.
La CFDT demande l’ouverture de négociations pour une prise en charge des transports à 100%.
La CFDT suivra ce projet de déménagement avec vigilance

Prochaine séance CSE DOGO 26 et 27 octobre 2022

Pour vous abonner à nos newsletters : cliquer ici

Pour suivre toutes nos publications : cliquer ici

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page