La lettre de l’épargne et de l’actionnariat salarié N°27

Actualité, Épargne

La lettre de l’épargne et de l’actionnariat salarié N°27

télécharger

Gestion de votre épargne salariale : c’est le moment de vous en préoccupper…

Nadia ZAK-CALVET

DSC Adjointe UES Orange

En charge de l’Épargne Salariale,

Membre élue du CS du FCPE OA

Présidente du Conseil de Surveillance du Fonds Orange Actions

ÉDITO

Semaine de l’épargne salariale du 27 au 31 mars

L’épargne salariale consiste en un ensemble de dispositifs (la participation, l’intéressement, les plans d’épargne salariale et les abondements) dont l’objectif est d’associer les salariés aux résultats et aux performances de leur entreprise et de favoriser l’épargne collective. Distincte du salaire, auquel elle ne peut se substituer, l’épargne salariale, fait le plus souvent partie de la politique de rétribution globale de l’entreprise. Afin d’en favoriser le développement, un traitement social et fiscal avantageux est prévu, dès lors que certaines conditions sont réunies.

AMF organise une semaine de communication à cet effet à laquelle participent les sociétés de gestion.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site dédié à l’évènement : www.epargnesalariale-france.fr

Nadia Zak-Calvet

Dilemme printanier : le placement de vos primes d’intéressement et de participation

Grâce à la signature CFDT des accords d’intéressement, de participation et de l’épargne salariale, vous avez la possibilité d’utiliser les dispositifs du PEG et du PERCOL pour épargner tout ou partie de vos primes. Vous bénéficierez notamment des abondements et des dispositifs fiscaux associés*.

*conférence – débat le 13 avril sur l’épargne salariale voir plus loin

Montants individuels connus le 7 mars pour la Participation (versée le 20 avril) et le 5 avril pour l’Intéressement (versé le 22 mai).

… et les abondements ?

Vous pouvez placer ces primes d’intéressement et de participation sur votre épargne salariale.

Là encore, des accords ont permis d’améliorer les dispositifs existants :

Revalorisation de 80% du socle d’abondement du PER COL à compter de 2023 

Modalités d’abondement brut beaucoup plus avantageuses grâce à un barème plus social !

  1. Soit 650 € d’abondement pour un versement par le salarié de 450 € !

Pour l’abondement du PEG, Orange maintient un abondement de 600€ pour 450€ investis !

  1. Abondement de 300% des 100 premiers euros versés par le salarié, soit de 0 à 300 euros d’abondement annuel.
  2. Abondement de 100% des 101 aux 250 euros suivants, soit de 0 à 150 euros d’abondement annuel supplémentaire.
  3. Abondement de 75% des 251 aux 450 euros suivants, soit de 0 à 150 euros d’abondement annuel supplémentaire

2022 annus horribilis sur les marchés financiers

Dans un contexte d’inflation généralisée, de crise énergétique et de guerre en Ukraine, les marchés obligataires,  actions et monétaires ont soufferts.

L’accélération généralisée de la hausse des prix a conduit les Banques Centrales, entre autres la Banque Centrale Européenne (BCE) et la Réserve Fédérale aux États-Unis (FED), à entamer un cycle de hausse des taux directeurs sans précédent par son ampleur et sa rapidité (+2,50% pour la BCE, +4,25% pour la FED) afin de freiner l’activité et par conséquent l’accélération de l’inflation. Ceci a conduit à un effondrement historique de la valorisation des obligations et également à la baisse des marchés d’actions, pénalisées par un environnement incertain. Cette baisse conjointe durant l’année 2022 des actions et des obligations, dans ces proportions, constitue une configuration inédite depuis près de 40 ans.

2023 des raisons d’espérer selon les différentes sociétés de gestion des fonds

Paradoxalement, ces relèvements des taux directeurs des banques centrales permettent enfin de revenir sur des territoires de performances positives. Ainsi depuis le T4 2022, le marché monétaire redevient performant grâce au relèvement progressif des taux de directeur de la BCE notamment (3,5% mars 2023).

Après la chute des marchés en 2022, le niveau actuel des valorisations, et la perspective de la fin du cycle de la hausse des taux devraient redonner davantage d’attrait aux obligations en 2023. L’essentiel de la hausse des taux d’intérêt ayant déjà été actée, les perspectives pour 2023 devraient être plus favorables : la hausse des rendements offre ainsi pour nos gérants de fonds des points d’entrée intéressants, et les obligations pourront à nouveau être considérées comme une source de diversification.

Sur le marché des actions, plusieurs éléments factuels tels que le ralentissement de l’inflation, l’atténuation de la crise énergétique conjuguée à un hiver clément et des stratégies de sobriété mise en œuvre, la réouverture de l’économie chinoise et une stabilisation de la situation en Ukraine permettent d’envisager un retour à une attractivité pour les investissements.

Performance des Fonds du PEG et du PERCOL :

En 2022, la baisse significative des performances sur l’ensemble des fonds du PEG et du PERCOL a reflété des conditions de marché très particulières avec non seulement des relèvements de taux directeurs des banques centrales jamais vus (hausses de taux rapides et fortes afin de lutter contre l’inflation), mais aussi des écarts de primes de risque importants (liés aux anticipations de ralentissement économique).

De ce fait, les valorisations des titres se sont tendues au cours des derniers mois, mais l’ensemble de ceux-ci génèrent maintenant des rendements courants positifs qui devraient se matérialiser dans les performances du fonds dans les mois à venir.

En 2023, continuité de ligne conductrice pour les membres CFDT au sein des conseils de surveillance :

-> Préserver ces fonds diversifiés du PEG et du PERCOL avec un juste retour du capital investi vers les salariés de façon responsable en veillant d’une part à amortir les perturbations inflationnistes tout particulièrement sur les fonds obligataires et d’autre part à obtenir des performances acceptables au regard des indices de références* pour chaque fonds diversifié.

*indice de référence : indice boursier composé de titres significatifs d’un segment de placement donné, permettant d’évaluer la qualité de la gestion d’un fonds. L’objectif du gestionnaire du fonds est typiquement d’atteindre voir de « surperformer » son indice de référence.

-> S’assurer d’une politique d’abondement plus attractive amortissant le risque de moins-values potentielles :  abondement de 1250€ pour 900€ investis par le salarié sur le PEG et le PERCOL.

-> Contribuer à la dynamique d’une épargne salariale durable en labellisant ISR « Investissements Socialement Responsables » nos fonds diversifiés du PEG pour prendre en compte des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance pour sélectionner les opportunités de placement.

AGENDA ORANGE

20 avril : investissement de votre participation dans les dispositifs PEG et/ou PER COL

5 au 23 avril : choix d’affectation de votre intéressement Orange SA

22 mai : investissement de votre intéressement Orange SA dans les dispositifs PEG et/ou PER COL

23 mai : assemblée générale des actionnaires (Paris)

7 juin : paiement du solde du dividende de l’exercice 2022 soit 0,40 euro par action (sous réserve d’approbation par l’assemblée générale des actionnaires).

BIENTÔT CHEZ VOUS

JEUDI 13 avril Conférence-Débats

Votre épargne salariale : c’est le moment de placer vos primes d’intéressement et de participation…

Animée par Nadia Zak Calvet, présidente du conseil de surveillance du Fonds Equilibris et du FCPE orange Action,

Patrick Beck, président du conseil de surveiller du PERCOL

Session : 13 avril à 13h30

Articles récents

CFDT FUTÉ #5

CFDT FUTÉ #5

Accord Restauration : cliquer ICI Nos Réseaux : cliquer ICI

Les commentaires sont fermés.