La lettre de l’épargne et de l’actionnariat salarié N°24 – Eté 2022

Actualité, Épargne

La lettre de l’épargne et de l’actionnariat salarié N°24 – Eté 2022

télécharger

Partage de la valeur : un intéressement sauvegardé, une gouvernance sous pression.

2022 marque un tournant pour l’entreprise.
Si l’AG a validé nos nouveaux dirigeants pour mener à bien les destinées du groupe Orange sans hésitation au regard des résultats des résolutions relatives à la gouvernance, elle a pour la première fois donner une alerte sur leur rémunération en ne validant qu’à 50,5% les résolutions du SAY ON PAY des dirigeants ! Autant dire que le partage de la valeur juste et équitable est devenu le sujet brûlant à ne pas sous-estimer dans les entreprises en période de crise inflationniste !

Un intéressement sauvegardé pour 2022

Au regard de l’instabilité des marchés financiers, la gestion de fonds communs de placement requiert beaucoup de vigilance et d’anticipation.

Cependant, pour faciliter la constitution de cette épargne salariale, il est important de veiller à obtenir des versements réguliers provenant notamment de l’intéressement grâce à l’aboutissement de la négociation avec l’entreprise.

Pour sauvegarder votre prime d’intéressement, la CFDT a donc pris ses responsabilités en signant le 29 juin l’avenant n°1 l’accord d’intéressement
Orange SA 2021,2022, 2023.

Bien que l’accord pose le principe aléatoire de cette prime d’intéressement, la CFDT a rappelé la problématique du partage de la valeur, ressentie comme inéquitable en ce moment chez Orange (cf. échec de la négociation NAO dans un contexte inflationniste). L’intéressement chez Orange obéit à un double objectif paradoxal : maintenir la motivation des salariés à s’impliquer pour concilier performances financière, commerciale et environnementale alors même que les tendances du marché et les décisions opérationnelles leur échappent.

Nous avons donc été vigilants pour que la fixation des objectifs soit atteignable, réaliste et susceptible d’être dépassée en stabilisant les cibles d’objectifs sur 2022 :

Tableau performance opérationnelle et environnementale

Il est important de rappeler que sans signature d’avenant relatif à l’accord d’intéressement 2021-2022- 2023, il ne peut y avoir de prime d’intéressement versée pour 2022.

Pour la CFDT, la performance de l’entreprise se conjugue avec la préservation du pouvoir d’achat et des rémunérations de ses salariés. Au regard de l’esprit de l’accord qui a permis notamment un supplément d’intéressement en 2021 et de l’actualité sur un partage juste de la valeur en période d’inflation, il appartient à la direction de prendre également ses responsabilités pour veiller au versement d’une prime d’intéressement pour 2022 attendu par les salariés de l’entreprise !…

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page