EUROPE :

Stratégie, Actualité, Comité Groupe Europe + Monde, Orange Bank, Travail

EUROPE :

télécharger

145 suppressions d’emploi pour améliorer la marge où la démonstration de l’absurdité du pilotage par les coûts…

Vos représentants CFDT du CGE-CGM*

Isabel Lejeune TO

Olivier Berducou

Anita Iriart-Sorhondo

Eric Carbonnier

Nadia Zak-Calvet

David Margirier

*CGE comité groupe Européen

 CGM : Comité Groupe Monde



En octobre 2022, la direction avait annoncé 145 licenciements en Europe (hors France et Angleterre). À l’époque, elle avait affirmé qu’il n’y aurait pas d’autres licenciements à prévoir. Cependant, un an plus tard, le discours a changé. La direction indique vouloir désormais supprimer 145 emplois supplémentaires au sein d’Orange Business Europe et de Digital Service Europe – des -. Quelles autres surprises nous réserve 2024   Il est difficile en fait de dire si la direction en a une vision claire.

UNE DIRECTION SANS VISION STRATÉGIQUE

C’est ainsi que sur DSE, la direction a pris la décision de se séparer, entre autres, d’ingénieurs Cloud et des ingénieurs Data. Des profils pourtant officiellement considérés comme des compétences clés. Le manque de vision stratégique donne l’impression que la prise de décision se fait au gré des circonstances, sans vision claire à long terme…

LES PAYS PARTICULIÈREMENT IMPACTÉS PAR LA SUPPRESSION D’EMPLOIS

Les pays les plus durement touchés par le plan de réduction des effectifs sont la Suisse, les Pays-Bas et l’Allemagne auxquels s’ajoute la Norvège, l’Espagne et la Suède pour la partie DES. Les collègues visés travaillent dans la vente, l’ingénierie, la gestion de projet, l‘administratif et la gestion d’équipe. Pourquoi ce plan a-t-il été mis en place ? La direction soutient que le maintien d’une marge stable est impossible sans compenser les coûts, principalement à travers des licenciements. Le fait qu’une entreprise technologique ne soit plus guidée que par la gestion des coûts pose questions sur les objectifs long terme de la direction.

LES RELAIS DE CROISSANCE PÉNALISÉS

En plus du déficit de vision stratégique de notre direction, la CFDT déplore son manque de transparence financière. La direction aspire à une « croissance rentable du CA à 2 chiffres » sans dévoiler la rentabilité actuelle. Elle pourrait néanmoins indiquer que la marge IT en Europe est proche de la marge Data Europe. C’est un signal positif. Cependant, elle s’abstient de le faire, probablement pour éviter d’avoir à justifier des licenciements dans des secteurs cruciaux pour notre avenir et qui sont déjà rentables sur l’Europe. Néanmoins, pour respecter l’engagement pris devant les marchés, il faut, selon la direction, quoi qu’il en coûte, améliorer la marge pour 2025 et le plus rapide reste le pilotage par les coûts via des licenciements… Pour la CFDT, ces licenciements ne sont humainement pas acceptables. Ces licenciements n’ont aucun sens stratégique. Ils soulèvent, au contraire, des interrogations quant à la pérennité de l’entreprise dans le domaine des relais de croissance.

Article tiré de « La lettre internationale » d’avril 2024 :

« Comité Groupe Européen : accélération des transformations »

Articles récents

CFDT FUTÉ #5

CFDT FUTÉ #5

Accord Restauration : cliquer ICI Nos Réseaux : cliquer ICI

Les News du CSE d’avril 2024

Les News du CSE d’avril 2024

Réaménagement en Ile de France pour Orange Business Seuls trois sites de SCE existeront à terme Le 30 août 2023, le schéma directeur de l’immobilier…

Les commentaires sont fermés.