#CS2EDORM n°31 – CSEE du 30 mars 2023

DO Réunion-Mayotte

#CS2EDORM n°31 – CSEE du 30 mars 2023

télécharger

Déclaration Préalable

Est-ce depuis l’arrivée de notre nouvelle Directrice Générale ou un projet qui dormait dans un placard en attendant le moment ? … Le réveil de nos collègues de la division Services de Communications Entreprises (SCE) est rude !!!

669 ! Un chiffre qui fait froid dans le dos !Ce sont 669 postes qui vont disparaitre du paysage sous couvert de l’érosion accélérée du business télécoms historique (réseaux et connectivité). C’est avant tout un test afin de voir la réaction des Organisations Syndicales ! Devrions-nous peut-être nous en satisfaire ? Sans l’accélération des départs en TPS, ça serait entre 1 000 et 1 072 postes qui auraient eu lieu !

Les élus CFDT de la DORM sont solidaires de leurs collègues sur la sellette et ils l’ont dit à la direction locale !


Vie de la DORM

D’un point de vue commercial, , le parc Home progresse de 30% et le taux de churn est contenu. Le marché est mature et il y a peu d’ouverture de nouvelles plaques.

A Mayotte, l’environnement est très agressif sur tous les univers. Un gros travail est fait pour monter en valeur les prépayés vers du postpayés, mais cela est plus compliqué car plus strict sur l’homologation.

Au marché Entreprise, nous voyons le départ de 2 000 lignes mobile vers la concurrence (SFR). Malgré tout, sur le cœur de métier des contrats sont en cours avec le CHU et l’aéroport.

Petit couac concernant la Part Variable Commercial (PVC) que touchent les vendeurs mensuellement. Pour celle à verser pour le mois de janvier, le fichier utilisé a été celui du mois de décembre, ce qui pose un problème.

La PVC de janvier est moins bonne que celle de décembre, il y a donc un trop perçu pour 90% des vendeurs. La régularisation sur salaire va se faire progressivement, et l’entreprise assure qu’il ne sera pas prélevé plus de 10% de la somme versée. Pour celles et ceux qui auraient moins perçu-e-s que prévu, il y aura un versement complémentaire sur le salaire d’avril.


Côté Ressources Humaines,

Données aux 31 février 2023


Évolution de la supervision et de l’exploitation du réseau d’accès mobile

Aujourd’hui, la supervision en Heures Ouvrables (HO) est faite par une équipe de 3 exploitants en local et en Heures Non Ouvrables (HNO) par les équipes de Ericsson en Roumanie.

D’un autre côté, les 2 ingénieurs radio de la DORM s’occupent de détecter, d’analyser les problèmes de qualité de service ainsi que sur des activités de déploiement, d’optimisation, de planification et de dimensionnement du réseau.

Pour la direction de l’UI, ce projet a pour objectif d’améliorer l’expérience client sur le réseau mobile, en renforçant la détection et d’analyse Qualité de Service (QS). Mais comment faire cela ?

« On bascule la partie supervision en HO à la sous-traitance en Roumanie ! »

C’est simple et rapide, l’activité est la même qu’en HNO alors pourquoi s’embêter plus que ça ! Ericsson le fait déjà pour Orange France donc pourquoi ne pas le faire ici aussi …

La CFDT, ne peut qu’être satisfaite que l’on souhaite développer les compétences des exploitants ainsi leur permettre de détecter, analyser la QS, piloter le contrat de la sous-traitance, utiliser de nouveaux outils et en apprendre un peu plus sur l’architecture de l’exploitation. Mais la CFDT déplore que pour en arriver là, il faut passer par de la sous-traitance !

Avec ce dossier, c’est un pan entier de la supervision du réseau mobile qui est externalisé !

Petite consolation ou pas ? En cas de crise exceptionnelle liée à un évènement imprévu tel qu’un cyclone les exploitants locaux pourront reprendre la main sur le réseau pour assurer les tâches de supervision et d’exploitation de crise. Et bien entendu, ce projet ne remet pas en cause la réalisation des astreintes par les 3 exploitants.

Les élus CFDT resteront vigilant aux conditions et à la charge de travail auxquels les salariés impactés devront faire face.


Projet d’évolution du Service Clients N2

Pour faire simple, ce projet de réorganisation consiste à supprimer l’activité recouvrement home et de créer 3 pôles :

Pôle mobile regroupant les salariés en polyvalence sur les activités adv mobile + réclamation mobile ;

Pôle home regroupant les salariés en polyvalence sur les activités adv home + réclamation home ;

Pôles spécialistes en polyvalence sur le domaine mobile et home.

La Direction Clients (DC) souhaite, avec ce projet, orienter Les salariés sur des métiers à valeur ajoutée sur le territoire pour optimiser la réponse au client et se différencier de nos concurrents. Ce projet d’évolution porte sur les points suivants :

— Renforcer les métiers à valeur ajoutée, réclamations et gestion ;

— Développer la poly compétence ;

— Transférer l’activité recouvrement home auprès de nos partenaires.

Mais en clair qu’est-ce que cela veut dire ?

L’activité recouvrement home s’est simplifiée avec des processus automatisés. Elle connait aussi une baisse progressive (d’après la direction) et va donc être transférée au 1er juin en Tunisie.

Les conseillers back office du recouvrement Home élargiront leur champ d’activité du recouvrement vers la gestion et la réclamation mobile sans qu’aucun autre choix ne leur ait été proposé.

Les réclamations et les actes simples de gestion Mobile vont être mutualisés, les conseiller-e-s feront donc les deux. Il en est de même pour celles et ceux qui sont actuellement sur les réclamations et les actes de gestion home. D’où la poly -compétence énoncé par la direction.

Il s’agit tout bonnement d’une réorganisation du back-office avec en prime une externalisation off-shore !

Même si l’équipe projet de la DC nous précise que cela se fera dans la douceur, sans pression, les élus CFDT s’inquiète des conditions réelles de cette réorganisation !

Afin d’avoir un éclairage objectif, les élus ont mandatés la commission SSCT pour étudier l’impact sur :

— l’organisation du travail;

— les conditions de travail des salariés impactés.

Nous attendons ce rapport pour la prochaine séance du 27 avril.


Projet d’ouverture de la boutique de Combani

Cela fait des années que la CFDT demande l’ouverture d’une deuxième boutique sur Mayotte.

ENFIN ! notre souhait va être exaucé !

Cette boutique va se situer à Combani, dans un centre commercial en cours de construction. Elle se compose d’une surface commerciale de 79,97m² et d’un Back-office de 46,59 m². Nous aurons 9 salariés en postes et l’ouverture commerciale est prévue au 4ème trimestre de cette année.Beau projet au demeurant. Mais cette nouvelle boutique devrait capter environ 20% des flux de Kawéni, engendrant ainsi :

— la diminution de l’effectif de cette même boutique (de 11 on elle va passer à 9) ;

— le départ potentiel de 5 salariés de Kawéni.

La CFDT ne peut qu’encourager les salariés de Kawéni, habitant dans la zone de la nouvelle boutique, à postuler et ainsi permettre d’équilibrer leur vie privée et leur vie professionnelle (moins de route, d’embouteillage …). Cependant, c’est à l’entreprise de s’assurer que les salariés qui resteront sur Kawéni ne soient pas en souffrance.

En tout cas, les élus CFDT surveilleront de près ce dossier jusqu’à son terme.


Pour vous abonner à nos newsletters : Cliquez ici !

Pour suivre toutes nos publications : Cliquez ici !

Articles récents

CFDT FUTÉ #5

CFDT FUTÉ #5

Accord Restauration : cliquer ICI Nos Réseaux : cliquer ICI

Les commentaires sont fermés.